CAMPS AU BANGLADESH : « NOUS NE SOMMES PAS SORTIS DE L’URGENCE EN TERMES DE SANTÉ PUBLIQUE »

CAMPS AU BANGLADESH : « NOUS NE SOMMES PAS SORTIS DE L’URGENCE EN TERMES DE SANTÉ PUBLIQUE »

Depuis le 25 août, plus de 620 000 Rohingyas, ont été forcés à fuir au Bangladesh voisin, où ils ont rejoint 210 000 réfugiés arrivés dans les années précédentes. Six réfugiés sur dix sont des enfants. Cantonnés dans des camps de bâches dans le district de Cox’s Bazar, à l’extrême sud du pays, la plupart survivent grâce à l’aide humanitaire internationale et à la solidarité des habitants. Il reste désormais moins de la moitié de la population rohingya en Birmanie, et les arrivées ne cessent pas, avec 2 800 personnes ces deux derniers jours.

Pour en savoir plus ► Camps au Bangladesh: “Nous ne sommes pas sortis de l’urgence en termes de santé publique”.

Ces articles pourraient également vous intéresser :